Village vietnamien

Village vietnamien

Le village est un groupe d’habitations rurales, assez conséquent pour avoir une vie propre, assurer les fonctions administratives et religieuses élémentaires,
et entraîner un sentiment de communauté. C’est également l’espace vivante où nourrit l’âme de chacun de nous. Les Kinh (Viet) l’appellent « Làng » mais les minorités du Nord l’appellent « Bản ».

La plupart des Vietnamiens vivent en villages, quelques villages forment une commune. Plusieurs communes se composent seulement d’un grand village, le Vietnamien de génération en génération est attaché  à son village, au « quêchađấttổ » (village paternel, terre ancestrale), ou encore (lieu où son cordon ombilical a été coupé et enterré) comme un amour spécial pour son lieu de naissance. C’est la raison pour laquelle on distingue la population originaire et population résidente, on ne félicite pas du tout quelqu’un originaire d’autre village qui s’installe dans notre village, sinon il est jugé immigré par la population résidente, il est mal respecté, et le plus important c’est qu’il n’a pas le droit de participer à aucune activité communale du village.
 
Le village vietnamien est l’exemple type de l’agriculture en Asie du Sud – Est. Il est peut-être populeux ou clairsemé mais possède toujours des sites charmants. Dans les villages, il y a des symboles traditionnels du caractère communautaire tels que : le grand banian, le puits communal et la maison communale (Dinh en vietnamien), les haies de bambous. Les étangs et puits font partie des activités quotidiennes des villageois. Ils fournissent  l’eau aux jardins privés. On y élève de la volaille, des cochons et cultive des arbres fruitiers comme bananiers, goyaviers, longaniers, des légumes pour améliorer l’ordinaire.
 
Les chemins qui sillonnent le village ne sont ni trop larges ni trop étroits, en sorte que les chariots à bras ou les chars à bœufs ou buffles peuvent y circuler facilement. Parfois, on prend un raccourci en traversant la cour du voisin sans crainte de le déranger. Les villageois sont sincères, amicaux, tout prêt à partager ensemble les joies comme les peines dans leur vie.

Le village vietnamien est très varié avec plusieurs types différents dont chacun a des récits mémorables. Les affaires du village sont nombreuses. Toute la communauté se fait un devoir d’y prendre part, observant rigoureusement les règlements intérieurs.

Bien que le Vietnam soit en train d’atteindre à la modernisation, l’image d’un village existe toujours dans l’esprit de chacun. Les mœurs et coutumes du village natal basent les caractères de chaque personne.
 
 
  • Ce voyage s’adresse aux voyageurs qui privilégient la découverte des régions hors des sentiers battus sans oublier les grands sites incontournables du Laos et Cambodge.
  • Ce circuit vous invite à aller découvrir les tribus montagnardes du Nord – Ouest du Vietnam. Les H’mongs vivent dans les hautes montagnes, les Daos habiles chasseurs, les femmes Lu ornées de bijoux en argent et aux dents laquées.
  • Bonjour Thanh, Comment allez-vous ? Juste un petit mot pour vous dire que je suis rentre en Jordanie hier après mon séjour au Vietnam et vous remercier pour le circuit organise par vos soins. Moi et ma compagne sont globalement satisfaits du service...
Skype Me™!
(+84) 9 28 86 96 29