Transports

Transports

Sur le marché des transports aériens domestiques, la Vietnam Airlines détient encore le monopole, même s’il existe des vols de Jetstar Pacifique Airlines et de Viet Jet Air,
1. Au Vietnam

Transport aérien :
Sur le marché des transports aériens domestiques, la Vietnam Airlines détient encore le monopole, même s’il existe des vols de Jetstar Pacifique Airlines et de Viet Jet Air, moins cher mais moins réguliers. Les vols intérieurs de Vietnam Airlines sont assez denses et couvrent les plus grandes villes du pays, avec une flotte récente composée essentiellement des Airbus et des Boeing. Sur certains courts trajets, cette compagnie exploite les ATR 72 et quelques Fokker.
Les horaires des vols peuvent parfois faire l’objet d’un changement sans préavis. Des annulations inopinées peuvent intervenir. Il appartient à votre agence de voyage d’y adapter votre programme.
Réseau ferroviaire :
Il s’améliore et constitue un moyen de transport intéressant (vous pouvez en profiter pour gagner une nuit sur les trajets qui durent au moins 12 heures : Hanoi - Sapa, Hanoi - Hué, NhaTrang –Saigon…), mais le train reste vétuste, peu confortable et lent.
Deux trains de nuit quotidiens permettent d’effectuer le trajet Hanoï-Lao Cai (Sapa), l’un en couchettes rudimentaires, l’autre en couchettes un peu plus confortables. En outre, un wagon tout confort est accessible aux clients de l’hôtel Victoria tous les jours de la semaine, sauf le samedi.
Infrastructure routière :
Le réseau est de qualité inégale mais en amélioration constante au service du développement économique. Vous pourrez ainsi rencontrer de temps en temps des travaux en cours de route dans des régions de montagne.
En bus et en voiture : Vous voyagerez dans de grands bus climatisés ou des voitures très neuves (la concurrence est forte, et les compagnies offrent en générale de très bons services) avec de bons chauffeurs qui klaxonnent la nuit durant! Le trafic restant désordonné mais c'est, il faut le dire, le transport le plus rapide (et le plus sûr) pour rallier les différentes destinations.
En taxi, en mototaxi ou en vélo :
Le taxi, on peut payer sa course soit forfaitairement, soit au compteur, mais le prix reste très raisonnable. Comptez environ 0,5 Euro le kilomètre.
La moto et le vélo sont les moyens de transport les plus utilisés au Vietnam. Il est très facile de trouver des mototaxis (xe-ôm) partout en ville et à un prix particulièrement raisonnable.
Laissez-vous tenter et enfourchez la liberté. Dans les villes comme Hué ou Hoi An, le scooter et surtout le vélo sont très agréables. Cela vous permet de vous écarter des centres villes, la brise légère vous rafraîchit, mais attention aux coups de soleil et aux brûlures des pots d'échappements, blessure reconnaissable des touristes.
Le port du casque de moto est obligatoire. Les casques disponibles sur le marché local étant de qualité variable, il est conseillé d’apporter un casque aux normes européennes si l’on a l’intention de se déplacer à motocyclette.
Possibilité de location de voiture / moto :
Les permis de conduire étrangers n’étant pas reconnus au Vietnam en tant que tels : il est interdit aux touristes de conduire une moto ou une voiture ; il est donc nécessaire de recourir aux services d’un chauffeur. Seuls les étrangers résidant au Vietnam (ou en mission de longue durée, au-delà de 6 mois) sont autorisés à conduire après avoir fait transformer leur permis en permis de conduire vietnamien.
Cyclo-pousse :
La promenade en cyclo-pousse est un vrai plaisir dans les petites villes comme Huê ou Hoi An ou encore, dans le vieux quartier d’Hanoi. Ce moyen de transport pittoresque ressemble à une sorte de triporteur à pédales, le pilote est derrière vous. A négocier bien le prix avant de monter, s'assurer qu'il a compris la destination, qu'il s'y rend sans détour! Pas la peine de montrer un plan de la ville, cela va le perturber, de toute manière le conducteur de cyclo-pousse dit toujours oui et avec le sourire...

2. Au Cambodge

Transports aériens
Au Cambodge, la compagnie nationale Cambodian Airlines dessert la plupart des grandes villes du pays.
De même, la compagnie Président Airlines assure quelques liaisons intérieures.
Il est assez courant d'être soumis à des retards ou des annulations de vols pour cause de fortes pluies pendant la mousson.
Transports ferroviaires
Le réseau ferroviaire est en mauvais état.
Deux liaisons: Phnom Penh/Port de Sihanoukville au sud-ouest et Phnom Penh/Sisophon vers la Thaïlande.
Les voyages en train sont longs et très peu confortables.
Transports routiers
Tous les véhicules utilisés durant votre séjour sont des véhicules modernes et climatisés, de la voiture normale aux 39 places suivant la taille du groupe.
La location d'un véhicule comprend un chauffeur individuel.
Transports maritimes et fluviaux
Un large choix de bâteaux est offert à travers le pays, dont les types varient en fonction de la localisation.
Un bâteau rapide relie Phnom Penh à SiemReap en 5 heures (saison de pluies) et 6 heures (saison sèche).
Des bâteaux de 12 à 24 places sont utilisés pour les croisières de Chau Doc (Vietnam) à Phnom Penh sur le grand lac de TonléSap en direction Phnom Penh/SiemReap.

3. Au Laos

Transports aériens
Au Laos, la compagnie aérienne nationale Lao Airlines assure des vols domestiques entre les principales villes du pays.
Il est assez courant d'être soumis à des retards ou des annulations de vols pour cause de fortes pluies pendant la mousson.
Transports routiers
Tous les véhicules utilisés durant votre séjour sont des véhicules modernes et climatisés, de la voiture normale aux 39 places suivant la taille du groupe.
La location d'un véhicule comprend un chauffeur individuel.
Transports fluviaux
Le type de bâteaux varie en fonction de la localisation.
De plus petites embarcations sont utilisées pour des balades sur le TonléSap.

4. En Birmanie

Transports aériens
L'aéroport international de Yangon est situé à 18 km du centre-ville (soit environ 45 minutes en voiture). Nombreux vols domestiques ; on préfèrera la compagnie Air Mandalay.
Transports routiers
Le réseau routier birman n’est pas… conforme à nos standards. On roule à droite, avec des véhicules japonais faits pour rouler à gauche…
La location d’une voiture sans chauffeur est tout à fait déconseillée (problèmes d’assurance, de sécurité, de signalisation - uniquement en birman…). En revanche, on trouve de nombreux taxis en ville ; si le véhicule n’est pas équipé d’un compteur, négocier le tarif de la course avant de partir.
Sur l’Irrawaddy, les ferries sont à prendre en compte.
 
Réseau ferroviaire :
4 000 km de voies ferrées. Trains généralement irréguliers, lents et inconfortables.
 
  • Ce voyage s’adresse aux voyageurs qui privilégient la découverte des régions hors des sentiers battus sans oublier les grands sites incontournables du Laos et Cambodge.
  • Ce circuit vous invite à aller découvrir les tribus montagnardes du Nord – Ouest du Vietnam. Les H’mongs vivent dans les hautes montagnes, les Daos habiles chasseurs, les femmes Lu ornées de bijoux en argent et aux dents laquées.
  • Bonjour Thanh, Comment allez-vous ? Juste un petit mot pour vous dire que je suis rentre en Jordanie hier après mon séjour au Vietnam et vous remercier pour le circuit organise par vos soins. Moi et ma compagne sont globalement satisfaits du service...
Skype Me™!
(+84) 9 28 86 96 29