Luang Prabang

Luang Prabang

Luang Prabang est une ville du Laos, capitale royale formelle du Lan Xang (royaume du million d'éléphant) du XIVe siècle jusqu'à 1946.

La capitale effective fut Vientiane à partir de 1563, puis après la séparation du royaume de Luang Prabang et du royaume de Vientiane, le titre de capitale du Lan Xang fut disputé entre les deux villes.

C'est un port fluvial situé sur le Mékong, 210 kilomètres en amont de Vientiane. Enchâssée dans un environnement montagneux, le climat y est plus frais et la difficulté d'accès lui a permis de garder son aspect originel et typique. Peu peuplée, environ 70 000 habitants, elle s'est ouverte au tourisme depuis les années 1990 et est inscrite à l'inventaire des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Monuments à visiter :

Musée National ou ancien Palais royal (Thanon Sisavangvong)

La résidence royale a été construite entre 1904 et 1909 pendant le règne du roi Sisavangvong. L'architecture est un mélange classique franco-lao. Il est aujourd'hui devenu le Musée National et abrite le trône du roi de Luang Prabang et de nombreux trésors religieux et royaux, notamment le fameux Pra Bang, le Bouddha d'or d'origine ceylanaise, il fut offert par le roi khmer Praya Sirichanta à Fa Ngoum en 1359.

Vat Xieng Thong ou temple de la Cité d'Or (Berge du Mékong, bout de la presqu'île)

Le plus important et le plus beau de Luang Prabang, représente le plus pur style lao. Construit en 1559-60 par le roi Say Setthathirath, il est situé sur la presqu'île formée par la rencontre du Mékong et de la rivière Nam Khane. Le Vat Xieng Thong est resté sous le patronage royal jusqu'en 1975 et comme le Palais royal, il était accessible directement depuis le fleuve grâce à son embarcadère doté d'un impressionnant escalier orné de dragons. Le Vat Xieng Thouang abrite en réalité plusieurs petites chapelles, le Vihan, la chapelle du Char funéraire, la chapelle du Bouddha debout, la chapelle Rouge

Le Vat Xieng Tong est un haut lieu de célébration du nouvel an Lao "Pimai", chaque année une grande procession des supérieurs des vats de Luang Prabang y a lieu..

Vat Mai 

Il fut construit en 1821 pendant le règne du roi Manthatourath, sa construction dura 70 ans ; il est la résidence du Phra Sangkharath, le Patriarche et plus haut dignitaire du clergé bouddhique. C'est dans ce monastère qu'est exposée l'image du Prabang à l'occasion des fêtes du Pimai, Nouvel An lao. Ce temple est également intéressant du fait de son toit à cinq pentes et de ses bas-reliefs dorés racontant l'histoire de la dernière réincarnation de Bouddha.

Vat Visoun ou Wisunalat

Construit entre 1500 et 1520 sous le règne du roi Visounnarat, il abritait autrefois le Prabang, symbole religieux du royaume. Incendié en 1887, il a été reconstruit en 1898 et il est aujourd'hui le Musée des Arts Religieux. Dans son enceinte se trouve le That Makmo, le temple Pastèque, qui doit son nom à sa forme très particulière. Ce vat renferme une belle collection de bouddhas en bois datant du XVIème siècle. Il est également connu sous le nom de That Patum, temple du Lotus. C'est au sein de ce monastère que se terminent les cérémonies du Pimay à Luang Prabang.

Le Mont Phousi (Entrée Thanon Sisavangvong) 

Face au Palais, le Mont Phousi domine Luang Prabang. Il est couvert de plusieurs temples dont le That Chomsi auquel on accède par un escalier de 328 marches. Construit en 1804, puis restauré en 1994, il est le symbole et le centre de la ville. C'est de ce temple que part la procession qui descendra dans la ville lors du Pimai, Nouvel An lao (au mois d'avril). A mi-chemin sur le flanc de la montagne, quelques temples et grottes qui abritent quelques reliques ou des représentations de Bouddha. Les tambours qui résonnent toutes les trois heures au sommet du Mont Phousi est l'une des traditions de Luang Prabang et s'entendent à des kilomètres à la ronde.

La Maison du Patrimoine (Face au Vat Mai)

Dans les locaux du Service Provincial de l'information, a été installée la maison du patrimoine. Un programme de coopération entre les villes de Chinon (Indre et Loire) et de Luang Prabang a été mis en place, sous l'égide de l'UNESCO. La maison du Patrimoine permet d'avoir un autre regard sur la ville, en effet des études ont été entreprises sur le site de la ville, le végétale, l'architecture, la voirie, les zones humides, les matériaux traditionnels.

Autour de Luang Prabang

Les grottes de Pak Ou (Deux heures en bateau depuis Luang Prabang)

Il s'agit de deux grottes sanctuaires Vat Tham Ting et Vat Tham Prakachay, qui surplombent le fleuve, au confluent du Mékong et de la Nam abritant des statues de Bouddha (environ 8000 statues ont été recensées). La plus basse est Tham Ting, appelée également Tham Leusi, la grotte de l'Ermite, elle est éclairée par la lumière naturelle. La seconde, plus en hauteur, est Tham Prakachay, ou Tham Teung (la grotte supérieure), il est necéssaire pour la visite de cette deuxième grotte de se doter d'une lampe de poche. Prakachay était l'un des disciples de Bouddha, la statue se trouve à l'entrée de cette grotte. Beaucoup de Lao, ou de Thai, viennent en pélerinage à Pak Ou pendant les fêtes de Pimai (Nouvel An). On peut accéder à ce site grâce une promenade de deux heures en bateau depuis Luang Prabang.

Ban Phanom (2,5 km à l'est de la ville)

Le village Lu de Ban Phanom est essentiellement connu par ses tisserandes, ses superbes pièces de coton ou de soie mais aussi pour son artisanat. Les Lu de Ban Phanom sont originaires des Sip Song Panna, province chinoise du Yunnan et sont arrivés au Laos, sous le règne du Roi Kitsarath. La production du village est vendue sur place. Non loin du village se trouve la tombe d'Henri Mouhot, explorateur français à l’ origine de la découverte d'Angkor Vat.

Ban Hatian (Route de l'aéroport)

Ce village est entièrement composé de famille de forgerons. On y travaille le métal, la production est essentiellement composée de couteaux et machettes ainsi que d'outils de jardinage. Le recyclage du métal effectué est des plus impressionnants (pour exemple du fer à béton est transformé en lame de couteau). L'usage de bombes non explosées est également intéressant, notamment dans l'utilisation d'anciens obus pour fabriquer les soufflets qui entretiennent le feu. 

Kuang Si (30 Km au sud de la ville)

Les Chutes de Kuang Si sont tout à fait remarquables : la beauté du site invite a la baignade dans ses eaux turquoises, notamment au niveau du troisième bassin ou des cabines de changement ont été installées. Dans le village voisin, on peut voir des moulins à riz traditionnels.

Muang Ngoy

Au pied de hautes montagnes, ce village de carte postale est un endroit idéal pour une baignade dans la rivière Nam et une promenade dans la forêt qui l'entoure.

Nam Bak

Ce village est un carrefour fluvial où l'on fait escale pour la nuit. Le marché de Nam Bak présente divers produits des ethnies environnantes.

 
  • Ce voyage s’adresse aux voyageurs qui privilégient la découverte des régions hors des sentiers battus sans oublier les grands sites incontournables du Laos et Cambodge.
  • Ce circuit vous invite à aller découvrir les tribus montagnardes du Nord – Ouest du Vietnam. Les H’mongs vivent dans les hautes montagnes, les Daos habiles chasseurs, les femmes Lu ornées de bijoux en argent et aux dents laquées.
  • Bonjour Thanh, Comment allez-vous ? Juste un petit mot pour vous dire que je suis rentre en Jordanie hier après mon séjour au Vietnam et vous remercier pour le circuit organise par vos soins. Moi et ma compagne sont globalement satisfaits du service...
Skype Me™!
(+84) 9 28 86 96 29