Les alentours de Hanoi

Les alentours de Hanoi

Phù Lang est l'un des 3 plus anciens centres de poterie du delta du fleuve Rouge avec Thô Hà et Bát Tràng.
Village de céramique de Phu Lang

Phù Lang est l'un des 3 plus anciens centres de poterie du delta du fleuve Rouge avec Thô Hà et Bát Tràng. Situé au bord de la poétique rivière Câu, il et un lieu empreint d'une grande simplicité comme le Vietnam d'autrefois. Le long de cette rivière, il existe plusieurs dizaines de villages artisanaux qui constituent le berceau de la civilisation du delta du fleuve Rouge.

Phù Lang garde une beauté simple et l'ambiance paisible des villages d'antan avec ses ruelles en zigzag, ses murs de briques rouges et les immuables scènes de la campagne vietnamienne. le métier de céramiste du village de Phù Lang serait apparu sous la dynastie des Ly (1010-1225) grâce à des mandarins qui auraient appris les techniques en Chine avant de les transmettre à ces villageois.
Phu Lang est surtout connu pour ses potiers et ses céramistes qui utilisent encore les techniques traditionnelles pour la forme et les glaçures de leurs produits.

Une fois la forme réalisée, les poteries crues sont séchées en plein air par le soleil et le vent. Elles sont ensuite lissées avant embellissement, l'activité la plus attrayante pour les apprentis. Ces derniers laissent leur créativité s'exprimer à travers peinture, gravure, découpe, déformation et émaillage.
L'émail de Phù Lang, sans quoi toute poterie ne serait pas une poterie, résulte d'une concoction savante de cendre d'une plante forestière, de chaux, de pâte de pierre et de boue d'alluvion. Bien sûr, la recette est un secret familial jalousement gardé, car dans ce village, on est fier de ces couleurs brunâtres, jaunâtres et jaune foncés. Ensuite, les produits semi-finis sont empilés dans un four pour une cuisson réalisée exclusivement au bois. Selon des céramistes expérimentés, les fours modernes, qui fonctionnent au gaz, enlèvent la beauté champêtre des produits de Phù Lang.

Village  de la peinture folklorique Dong Ho
Village de la peinture Dong Ho est loin d'Hanoï 35 km, appartient à la commune Song Ho, province de Bac Ninh.
Village de la peinture Dong Ho a un autre nom « Mai village » actuel de 500 ans. Voici célèbre peinture folklorique par le dessin et la sculpture tendance à former des inscriptions, mettre la sculpture sur bois en couleur, puis imprimer. Chaque tableau a 5 couleurs différentes.
Peinture Dong Ho folkloriques n'est pas faite par l'artiste peintre, mais faites par des travailleurs d'impression. N'importe qui peut le faire. Dong Ho peinture pli a centaines d'échantillons qui reflètent la vie d'innocents et des désirs de simplicité des gens d'ici.
Dong Ho peinture est imprimé en Poonah-papier. Coquillages, mollusques coquilles sont broyés et mélangés avec de la farine, puis bouillis pour faire un bâton. Ils prennent l'aiguille de pin et de mettre sur la surface qui collent, le papier devient plus blanc et mousseux avec des coquilles de mollusques.

Village de métier traditionnel de poterie de Bat Trang
L’art de la poterie est l’une des traditions les plus anciennes du Vietnam. Près de Hanoi se situe le village de Bat Trang, littéralement « village des bols », le plus ancien village renommé de potiers du Vietnam.
Bat Trang près de Hanoi serait le village de céramique le plus ancien du pays; selon les archives historiques, ces produits étaient connus avant le XVè siècle.
A Bat Trang, Il existe des milliers de fours de poterie. Plus d’un four par famille. Depuis des décennies, la vie du village est rythmée par les flammes qui dansent jour et nuit dans des milliers de fours de poterie.
Depuis des siècles, la tradition et les secrets du métier sont transmis d’une génération à l’autre. Les artisans d’aujourd’hui utilisent toujours les tours pour créer de la poterie. Les produits sont séchés dans les fours en brique puis peints à la main
De nos jours, Bat Trang est toujours active avec une large production. L'échange de marchandises y est riche et les touristes nombreux à faire leurs achats
 
 
Village de soie Van Phuc
Situé à une quinzaine de kilomètres du centre de Hanoi, le village de Van Phuc est semblable à un ruban de soie qui longe la rivière Nhuê. La soie naturelle de Van Phuc, appelée soie de Hà Dông et renommée pour sa finesse, est un produit haut de gamme très prisé.
Quand on parle de Van Phuc, on pense immédiatement aux types de tissus : brocatelle (gâm) réservée à la cour royale, soie (lua), gaze (sa), lin, satin, etc. Il s'agit des produits typiques de la population locale. L'obtention de la soie se fait selon un long processus, qui commence avec la plantation de mûriers, qui constituent la nourriture exclusive des vers à soie. Ensuite, on élève les vers puis dévider le cocon après l'avoir plongé dans de l'eau bouillante, avant de teindre la soie, la faire sécher et enfin la tisser. Après tissage, il faut à nouveau teindre le tissu et le sécher.

La soie de Van Phuc est durable, belle, légère et très douce. C'est pourquoi beaucoup de clients, surtout les touristes étrangers, la choisissent, malgré les nombreuses sortes de soie présentes sur le marché vietnamien.

Aujourd'hui, la soie de Van Phuc est vendue non seulement au Vietnam, mais elle est aussi exportée aux 4 coins du monde.

Village Ha Thai : laque
Village de la laque Ha Thai située dans la commune Duyen Thai, district de Thuong Tin, Hanoi, 10 km du centre-ville, a été formé 200 villages années. Avant, ils ont pris l'arbre à laque pour faire de la peinture, de nombreux travailleurs sont allergiques à cette plante des essences, le visage encore gonflé et deux mains, mais près de 10 ans, l'huile de noix a été utilisé à la place. Les peintres ont besoin de mettre tous en santé mentale, les émotions et les expériences sur le tas.
La laque est souvent utilisée pour la décoration que des oeuvres d'art. Admirer le travail de la laque par des mains habiles des artisans vous font sentir soulagé, réduire le stress et soulager la tristesse. Le travail de la laque est susceptible d'être formant la forme, n'importe quelle taille, la capacité de l'art expressif est excellente et subtile des thèmes traditionnels classiques à l'idée contemporaine de l'époque. 
Amoureux d'emplois laque ont été décernés les louanges comme un trésor. Pour avoir une belle peinture ou un produit de laque, le travailleur doit passer de nombreux processus de production difficile, car non seulement le matériel de peinture, ils ont besoin pour ajouter un peu de coquilles d'or, d'argent et d'œufs, de sorte que le vernis peinture est non seulement magnifique mais aussi convivial et de clôture.

Village Xuan La : modelage des « Tò He »
Situé au sud de la capitale, le village de Xuân La, commune de Phuong Duc, district de Phu Xuyên, se fait parler de lui depuis bien longtemps par un métier très spécial : le modelage des tò he (figurines en pâte de riz colorée).
Considéré comme un trait original de la culture populaire, le tò he joue un rôle important quant au maintien des traditions et de l'identité culturelle du peuple vietnamien
À Xuân La, le modelage des tò he absorbe tout le monde, des octogénaires jusqu'aux moins de 6 ans qui peuvent insuffler de l'âme à ces modestes morceaux de pâtes de riz colorées. Sous leurs mains, prennent forme toutes sortes de jouets : le gamin coiffé d'un chapeau conique à califourchon sur le dos d'un buffle, des roses, de petites fées... Selon les personnes âgées du village, le métier de fabrication des to he date d'il y a 300 ans. 

Concernant les matières premières, les villageois égrugent du riz ordinaire et du riz gluant et les font cuire à la vapeur. Les pâtes ainsi obtenues sont mélangées et colorées par des extraits de fruits et d'herbes.
Aujourd'hui, les "tò he" séduisent toujours les enfants bien que dans la vie moderne. 

Troupe de marionnettes sur l’eau du village Dao Thuc
La marionnette, sculptée dans le bois, est fixée à une base de bois qui tient lieu de flotteur. Elle est actionnée à l’aide d’une longue perche de bambou horizontale qui peut mesurer jusqu’à dix mètres. Certaines marionnettes possèdent un système de fils permettant une articulation plus complexe. Les manipulateurs sont dans l’eau jusqu’au torse, cachés par un rideau de bambou, souvent dans une sorte de petit bâtiment de pierre construit au milieu de l’eau
 
Dans le théâtre de marionnettes sur eau, les marionnettes sont présentées sur le plan d’eau d’une mare ou d’un étang.
 
Le village de Dao Thuc a établi une troupe de marionnettes sur l’eau traditionnelle à l’époque du roi Lê Y Tông (1735). La troupe du village de Dao Thuc (Dông Anh-Hanoi) fait sauter ses marionnettes au-dessus de la surface de l’eau pour faire de la balançoire ou sauter sur le dos d’un buffle grâce à un système de chaînes et de roues libres de vélo…
 
Village de métier traditionnel de Dong Ky
Situé à une soixantaine de kilomètres à l’est de Hanoi, le village de Dông Ky est réputé depuis toujours pour le travail de bois et ses fins sculpteurs. Aujourd’hui le village continue cette tradition, de nombreux étrangers y viennent acheter les meubles et mobiliers. Le travail du bois fait la richesse du village, comme en témoigne la construction du Dinh, la pagode et un temple. Grâce à sa prospérité à l’artisanat dans le métier traditionnel du bois, qui est transmis de père en fils, a rapporté aux habitants de Dông Ky mieux que dans d’autres régions rurales du Nord. 
 
  • Ce voyage s’adresse aux voyageurs qui privilégient la découverte des régions hors des sentiers battus sans oublier les grands sites incontournables du Laos et Cambodge.
  • Ce circuit vous invite à aller découvrir les tribus montagnardes du Nord – Ouest du Vietnam. Les H’mongs vivent dans les hautes montagnes, les Daos habiles chasseurs, les femmes Lu ornées de bijoux en argent et aux dents laquées.
  • Bonjour Thanh, Comment allez-vous ? Juste un petit mot pour vous dire que je suis rentre en Jordanie hier après mon séjour au Vietnam et vous remercier pour le circuit organise par vos soins. Moi et ma compagne sont globalement satisfaits du service...
Skype Me™!
(+84) 9 28 86 96 29